Aller au contenu


Photo

Les Loridés


  • Veuillez vous connecter pour répondre
19 réponses à ce sujet

#1 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 17 mai 2008 - 11:11

Les espèces du Pacifique


Les trois familles principales

- Les Loridés
- Les Cacatuidés
- Les Psittacidés
Nous allons voir ici les Loridés. On les appelle « Nectarivores » et leur gourmandise est presque aussi grande que celle des Colibris. Les Loridés sont généralement des perroquets sociables et grégaires. On les trouve en Indonésie, en Nouvelle Guinée, en Australie et dans les petites îles du Pacifique.

LES LORIS
Du genre Lorius
- Lori des Dames
- Lori tricolore
- Lori a collier jaune
-   Corryllis à tête bleue
Du genre Trichoglossus
- Lori Arc-en-ciel
- Lori Edward
Du genre Chalcopspitta
- Lori noir
- Lori Duyvenbode
Du genre Eos
- Lori réticulé
- Lori rouge
- Lori rouge et violet
Du genre Vini
- Lori Vini à crête bleue
-
LES LORIQUETS
Du genre Trichoglossus
- Loriquet Ecaille
- Loriquet de Swainson
Du genre Néopsittacus

Les loris forment, avec les loriquets, la sous-famille des loriinés de la famille des psittacidés, ordre des psittaciformes. On en connaît plus de 40 espèces, réparties en 9 genres. Le lori à bandeau rouge a pour nom latin Glossopsitta concinna.
Les Loris de taille moyenne, plus de 30 cm présentent des caractéristiques de couleurs différentes, mais ayant une structure morphologique commune :
- Corps robuste et compact, légèrement plus trapu que chez les autres Loris,
- Queue légèrement plus large et plus plate.

Le groupe des loris et des loriquets regroupe beaucoup d'espèces de genre différent ;
on trouve chez les loris le genre Chalcopsitta, Eos, Pseudeos, Trichoglossus, Lorius, Phigys, Vini, Oreopsittacus et Neopsittacus.
L'espèce Trichoglossus haematodus regroupe à elle seule 27 sous-espèces
Le nom "loriquet" regroupe essentiellement des oiseaux du genre Charmosyna et Glossopsitta
Pas de dimorphisme sexuel chez les loris (les femelles ressemblent aux mâles).
Les Loris « étant de bons voiliers, ils ont besoin d’espace.
LORIDAE
On les appelle généralement Loris ou Loriquet : les premiers se caractérisent par une queue courte tandis que les seconds ont une queue allongée avec des rectrices encore plus longues.
La famille des Loridae (ou sous-famille Lorinae, selon les classifications) comprend les genres suivants :
- Neopsittacus
- - 2 espèces de Loriquets
- Oreopsittacus
- - 1 espèce de Loriquet
- Phigys
- – 1 espèce de Loris
- Pseudeos
- – 1 espèce de Loris
- Trichoglossus
- – 10 espèces de Loriquets dont
- - T.haematodus qui comprend 21 sous espèces
En dehors de la classification citée ci-dessus, le groupe comprend environ 55 espèces d’habiles perroquets voiliers. Ils ont une voix puissante, une silhouette élancée, une taille moyenne-petite, des coloris très vifs (rouge et bleu avec souvent des reflets métalliques, sont les couleurs les plus répandues, mais le jaune, le vert et l’orange et le noir apparaissent aussi dans des associations audacieuses) et possède un fort instinct grégaire.
La caractéristique qui toutefois distingue ces espèces est la langue qui leur permet de mieux lécher le nectar et le pollen des fleurs, qui constituent la base de leur régime, comprenant également une grande quantité de fleurs, de pousses, de feuilles, de fruits et quelques insectes pour satisfaire leurs besoins en protéines.
Pour ce faire, leur bec est beaucoup plus étroit que celui des autres perroquets. L’extrémité de la langue des Loris est dotée de papilles particulière qui se « dressent » quant ils se nourrissent.
Ils sont répartis géographiquement, dans l’air du pacifique, Australie et un certain nombre d’îles majeures ou mineures (Tahiti, Fidji, Sulawesi) mais surtout en Nouvelle-Guinée et dans les îles Moluques et Salomon, qui abritent le plus grand nombre d’espèce. Ils aiment les forêts riveraines de mangroves et de palmiers, et les forêts primaires.

Les Loridés ont un tempérament  très fort, sont plutôt bagarreurs et agressifs mais dotés en même temps d’un instinct sociable et grégaire ; ce sont des oiseaux très curieux : on peut souvent les observer en train d’explorer les lieux où ils vivent.
C’est un perroquet dont les habitudes alimentaires ont causé, dans le passé, quelques soucis aux éleveurs, qui ont d’abord essayé de les transformer en un granivore, en  lui fournissant que des graines, les résultats de ce régime se sont révélés peu satisfaisants. En effet bien que certains sujets adultes arrivent à s’y adapter, la reproduction s’avérait difficile. Les éleveurs ont alors proposé un régime à base de bouillie liquide (de la consistance d’un yaourt), avec fruits mixés et miel, en obtenant de meilleurs résultats qui se traduisent par une reproduction régulière, e surtout de très bonnes conditions de santé de l’oiseau (grâce également à l’emploi associé des bouillies en poudre hydrosolubles et des extrudés, avec des fruits frais, des graines et des pâtées molles au miel).

En captivité, leur régime à base de nectar et de pollen rend l’élevage de ces oiseaux un peu difficile. Le marché offre toutefois de nos jours, de très bonnes farines qui, diluées dans l’eau, se présentent comme des bouilles ayant la consistance d’un yaourt, ou d’excellents extrudés qui remplacent parfaitement les bouilles faites maison (à base de fruits et légumes mixés), le miel, les farines de céréale et le pollen que les éleveurs intègrent à leur gré et selon le moment, avec des farines de poisson, des jaunes d’œuf dur ou d’autres aliments.
L’élevage en captivité est assez répandu surtout pour certaines espèces, et de plus en plus nombreux sont les sujets élevés à la main et donc apprivoisés. Bien que la volière reste l’endroit idéal pour la reproduction. A l’état sauvage, ils nidifient dans les cavités des arbres, tandis qu’en captivité on peut obtenir de bons résultats aussi bien avec des nids horizontaux que verticaux.


bébé Lori rouge
Image IPB

Image IPB


Le sevrage des petits élevés à la main dure environ 9 à 10 semaines.

Pour les éleveurs qui laissent les petits une dizaine de jours avec les parents naturels, la tâche est moins lourde, puisque un sujet de deux semaines n’a besoin que de 4/5 becquées par jour, tandis que les nouveau-nés doivent être nourris 9/10 fois par jour. Vers l’âge de 4 semaines, les petits ne mangent que trois fois, et cela simplifie la tâche aussi bien aux parents qu’aux éleveurs. L’élevage naturel des petits n’est conseillé que si les oiseaux sont logés dans une volière. En cage les loris ont du mal à élever leurs petits et ont tendance à les déplumer, probablement en raison du manque d’espace qui augmente leur stress dans une période délicate comme la reproduction.

CHALCOPSITTA (Bonaparte)

Ce genre comprend quatre espèce de Loris de taille moyenne plus de 30cm, présentant des caractéristiques de couleurs différentes, mais ayant une structure morphologique commune : corps robuste et compact légèrement plus trapu que chez les autres Loris : queue légèrement plus large et plus plate.

- CHALCOPSITTA  ATRA
- CHALCOPSITTA  BERNSTEINI (un peu plus nuancé de rougeâtre)
- CHALCOPSITTA  INSIGNIS (le plus nuancé de rouge, sur la tête sur les ailes et le poitrail)
- CHALCOPSITTA  SPECTABILIS (le plus nuancé de jaune)

CHALCOPSITTA  ATRA (scopoli)

Image IPB

Lori Noir
Il habite à l’Ouest de la Nouvelle Guinée. Il affectionne les lisières des forêts secondaires, les prairies parsemées de grands arbres isolés, les plantations d’eucalyptus et de coco. Il se déplace en volées nombreuses, souvent en association avec différentes espèces de Sturnidés, en émettant sans cesse son rappel aigu.
Son plumage est à dominante noir bleu brillant avec des nuances rougeâtres sur le front, les joues et les épaules, et jaune rougeâtre sur le dessous de la queue. Il mesure près de 32 cm. L’iris est orange chez les adultes, brun chez les juvéniles. Le bec et les pattes sont noirs.
On reconnait 4 sous espèces


CHALCOPSITTA  CARDINALIS (G.R. Gray)
Lori Cardinal
Il reste dans l’archipel Bismarck et dans les Îles Salomon Il vit de préférence dans les forêts des plaines et dans les forêts côtières de mangroves et de palmiers de coco, mais sa présence a été détectée jusqu’à 1200 m d’altitude.
Semblable au Lori noir, dans sa taille et sa morphologie, il s’en différencie par la coloration rouge cardinal de son plumage, parsemé de reflets bruns et par son bec orange brun.

CHALCOPSITTA  DUIVENBODEI (Dubois)
Lori de Duivenbode
Il vit en couples isolés ou en petit groupes dans la forêt côtière du Nord Ouest Nouvelle Guinée jusqu’à 200 m d’altitude
Le plumage est à dominante brun olive, il mesure près de 31cm et présente un masque facial jaune teinté de verdâtre plus ou moins accentué selon les sujets. Les épaule et les cuisses sont jaune, le croupion est violet avec des nuances de jaune sur le poitrail et le ventre plus ou moins visible selon les sujets. Le bec et les pattes sont noirs, le cercle oculaire est foncé. Les juvéniles présentent une coloration plus pâle et une queue plus courte que les adultes et le cercle oculaire est plus clair.

Eos (Wagler)

Ce genre comprend 6 espèces de Loris. Le plumage est à dominante rouge vif, taché de marques bleu-violet plus ou moins visible selon l’espèce. Les adultes ont un bec orange très colorés (il est gris orangé chez les juvéniles) et les pattes gris foncé. Aucune espèce ne montre un dimorphisme sexuel évident. Ce sont des oiseaux très beaux, excellents voiliers, bruyants et enjoués qui en captivité doivent être logé en volière pour pouvoir apprécier leur tempérament exubérant. L’Eos Bornea est le plus répandu et le plus élevé en captivité
- Eos Bornea (Linné) Lori Rouge
Il a été aperçu jusqu’à 1250m d’altitude. Il est grégaire et bruyant, assez sociable et vit en groupes d’une vingtaine d’individus
- Eos Histrio (P.L.S. Muller) Lori arlequin
La capture excessive a provoquée la disparition de presque un tiers de sujets vivant à l’état sauvage.
- Eos Semilarvata (Bonaparte) Lori à oreilles bleue
Il prend place dans une aires spécifique les forêts de montagne de l’île de Ceram (Indonésie) au-dessus de 1500 mètres d’altitude. Il est très rare en captivité
- Eos Reticulata (S.Muller) Lori réticulé
Il se raréfie en raison de la déforestation.
- Eos Cyanogéria (Bonaparte) Lori aux ailes noires
Il se déplace en bandes pouvant rassembler 50 à 60 individus bruyants et chamailleurs.
- Eos Squamata (Boddaert) Lori écaillé ou Lori a nuque violette
Il est moins répandus qu’autrefois, mais en captivité il se reproduit très bien

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


Pseudeos (Peters)

Genre monospécifique,
- Pseudeos Fuscata (Peter) Lori sombre
qui comprend un Lori assez semblable aux représentants du genre Eos par la forme, la taille et les habitudes, mais qui s’en différencie par la coloration du plumage.

Image IPB


Trichoglossus (Vigors et Horselfield)

Ce genre comprend un groupe de Loridés qui, par la silhouette fuselée et longiligne de leur corps, doté d’une longue queue, conservent une forme de type plus « sauvage » que les autres représentants de la famille Loridae, et qui en raison de cette caractéristique sont appelés Loriquets.

- Trichoglossus ornatus (Linné Loriquet Orné
- Trichoglossus Haematodus (Linné) Loriquet arc-en-ciel
- Trichoglossus Rubiginosus (Bonaparte) Loriquet de Ponapé ou Loriquet cerise
- Trichoglossus Euteles (Temminck) Loriquet Eutèle ou Loriquet à tête jaune
- Trichoglossus Chlorolepidotus (Kuhl) Loriquet écaillé ou Loriquet à poitrine squameuse
- Trichoglossus Johnstoniae (Harthert) Loriquet de Johnstone
- Trichoglossus Flavoviridis (Wallace) Loriquet Jaune et Vert
- Trichoglossus Iris (Temminck) Psitteuteles iris Loriquet Iris
- Trichoglossus Versicolor (Lear) Psitteuteles versicolore Loriquet Versicolore
- Trichoglossus Goldiei (Sharpe) Psitteuteles Goldiei Loriquet de Goldie


Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


Lorius (Vigor)

Les perroquets du genre Lorius sont multicolores (à dominante bleu et rouge avec des ailes vertes), dépourvus de dimorphisme sexuel. Bruyants et excellents oiseaux volants. Ils ont un caractère très déterminé.
- Loruis Garrulus (Linné) Lori Noira
- Lorius Lory (Linnéà Lori à Calotte Noire
- Lorius Hypoinochrous (G.R.Gray) Lori à ventre violet
- Lorius Domicella (Linné) Lori des Dames
- Loruis Albidininchus (Rothschild et Hartert) Lori à Nuque Blanche
- Lorius Chlorocercus (Gould) Lori à collier jaune

Image IPB


Phigys (G.R.Gray)

Genre monospécifique, localisé dans une aire restreinte, sur les îles Fidji, sensible à la déforestation et en grave déclin à cause des captures
-Phigys Solitarius (Suckow) Lori des Fidji

Vini (Lesson)

Ce genre comprend cinq espèces de Loriquets, très rares à l’état sauvage, qui vivent dans des aires restreintes où leur habitat est progressivement détruit par l’homme, et certains sont en danger d’extinction. Il ne présente pas de dimorphisme sexuel évident, ils ont le bec et les pattes orange, l’iris brun. Ils mesurent autour de 18/19cm. Ils sont tous menacés d’extinction à cause des chats et des rats amenés par l’homme
- Vini australis (Gmelin) Lori Fringillaire
- Vini Kuhlii (Vigors) Lori de Kuhl
- Vini Stepheni (North) Lori de Stephen
- Vini Peruviana (P.L.S. Muller) Lori bleu de Tahiti
- Vini Ultramarina (Kuhl) Lori Ultramarin

Image IPB


GLOSSOPSITTA (Bonaparte)

Ce genre comprend trois espèces qui sont proches du point de vue de la couleur du plumage, mais qui sont de tailles différentes.
- Glossopsitta Concinna (Shaw) Loriquet Musqué
- Glossopsitta Pusilla (Shaw) Lori à masque rouge ou petit loriquet
- Glossopsitta Porphyrocephala (Dietrichsen) Lori à couronne pourpre

CHARMOSYNA
(Wagler)

Ce genre comprend de nombreuses espèces : certaines ont une couleur de base verte, d’autres rouge vif, mais toutes ont des rectrices centrales plus longues qui donnent à ces oiseaux un type sauvage. La plupart de ces perroquets sont très rares dans la nature et pratiquement inexistants en captivité.
- Charmosyna Multistriata (Rothschild and Hartert) Lori Strié
- Charmosyna palmarum (Gmelin) Lori des Palmiers
- Charmosyna Rubrigularis (Sclater) Lori à menton Rouge
- Charmosyna Meeki (Rothschild ans Hartert) Lori de Meek
- Charmosyna Toxopei (Siebers) (Lori de Buru
- Charmosyna Wilhelminae (A.B.Meyer) Lori de Wilhelmina
- Charmosyna Rubronotata (Wallace) Lori à front rouge
- Charmosyna Placentis (Telmminck) Lori Coquet
- Charmosyna Diadema (Verraux and Des Murs) Lori à Diadème
- Charmosyna Amabilis (Ramsay) Lori à gorge Rouge
- Charmosyna Pulcella (G.R.Gray) Lori féérique
- Charmosyna Margarethae (Tristam) Lori de Margaret
- Charmosyna Josephinae (Finsch) Lori de Josephine
- Charmosyna Papou (Scopoli) Lori Papou


Image IPB


OREOPSITTACUS ‘Salvadori)

Genre monospécifique qui comprend une espèce très particulière de Loriquet au bec fin et dont la partie supérieure est très longue et recourbée ; il se distingue également par ses 4 plumes rectrices, cas unique chez les perroquets qui en comptent généralement 12. Il présente un dimorphisme sexuel prononcé.
- Oreopsittacus Arfaki (A.B.Mayer) Lori bridé

Image IPB


NEOPSITTACUS (Salvadori)

Genre qui regroupe seulement deux espèces de Loriquets des montagnes. Toutes deux désormais très rares à l’état sauvage puisque leur habitat a été boulversé par la présente de l’homme : ils sont encore plsu rare en captivité qui leur convient peu.

- Neopsittacus Musschenbroekii (Schlegel) Lori de Musschenbroek
- Neopsittacus Pullicauda (Hartert) Lori Emeraude

D’après les livres
« le Grand livre des Perroquets » de D.MARIO – G. CONZO éditions de Vecchi
« Perruches et Perroquet de G.RAVAZZI Editions de Vecchi




Image IPB

#2 lorine

lorine
  • Membres
  • Localisationbordeaux

Posté 20 mai 2008 - 17:58

:bonjour: Alors là bravo..ta recherche est plutot complète!!! Mais dans ce monde de loriquets on sait plus trop ou donner de la tete... Le mien donc lori des dames aussi lorius chlorocercus....D'après le critère de tempérement oui ça lui ressemble...criarde et bagareuse, car au jeu de la main elle adore et revient à la charge.
Adorable le bébé lori rouge..Je ne pense pas que j'aurai l'occasion d'avoir des bébés...Cela me va comme ça. As tu une idée de durée de vie ?  J'espère faire partager ma passion avec beaucoup de personnes car c'est très intelligent et affectueux !!!

Amitiés
Marie Cécile
Image IPBImage IPB Image IPB

#3 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 20 mai 2008 - 18:12

Bonsoir,

Je crois me souvenir sans en être certaine que cela dépendait des loris mais en moyenne de 20 à 40 ans.

J'espère quand même que les Loris ne vont pas se vulgariser comme de simples grandes perruches, car leurs besoins sont tels qu'ils n'est pas souhaitable que des personnes ne connaissant rien puissent les détenir, ce sont des oiseaux qui demandent de l'espace et un régime spécial.

:coeur: :bye:


Image IPB

#4 lorine

lorine
  • Membres
  • Localisationbordeaux

Posté 22 mai 2008 - 17:37

:bonjour:

Eh bien il y a des chances qu'elle m' enterre !!!
Tu as raison quand au fait que on ne peut pas les considerer comme des grandes perruches...on sent chez le lori une forte personnalité et une certaine exigence par rapport à "son humain" ( comme tu dis et je trouve cette appréciation extra et humble ). Je crois que j'ai eu de la chance car quand je l'ai achetée je n'avais aucune idée de ce que pouvait etre un perroquet !!!! Et je n'avais jamais envisagé d'avoir un oiseau dans ma vie non plus !!

Mais aujourd'hui j'en suis dingue et j'ai toujours grande hate de rentrer le soir pour la retrouver.
D'après l'eleveur à Metz , apparement les francais sont pas interressé par cette espèce , il vend beaucoup à l'etranger..europe..

Et heureusement pour les novices il y a un site comme le tien.

Bonne soirée

Marie Cécile
Image IPBImage IPB Image IPB

#5 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 22 mai 2008 - 18:41

Bonsoir,
Merci  :rougir:
Les Loris sont des perroquets exigeants et souvent incompris.
Le régime est très spécial aussi, et puis, ils sont quand même bruyants, donc pour les détenir en appartement c'est un peu difficile. C'est peut-être la raison pour laquelle les français regardent plus un perroquet plus accessible et moins compliqué à nourrir, et puis franchement, je préfère que ce perroquet soit laissé de côté plutôt que de le voir détenu dans une cage minuscule dans un studio.
C'est un bel oiseau très riche et vivant qu'il faut mieux laisser aux professionnels ou aux personnes qui sont vraiment passionnées comme tu l'es.
Image IPB

#6 lorine

lorine
  • Membres
  • Localisationbordeaux

Posté 24 mai 2008 - 14:18

:bonjour:

Je voudrais ajouter concernant la nourriture je trouve pas cela compliqué...je donne une bouillie avec du miel et des fruits bien mur et sucrés et c'est tout . La dernière que j'ai acheté ne me plait pas et ne lui plait pas non plus...très liquide et malodorante donc j'ajoute du blédina et elle se régale . Car j'ai remarqué que tes oiseaux ont besoin depas mal de complément alimantaire et de vitamines...Je n'ai rien à ajouter à son alimentation si ce n'est de varier les fruits en veillant à ce qu'ils soit juteux et sucrés. Le matin pour etre tranquille pendant mon petit déjeuner je lui donne un morceau de biscotte aux céréales ou une petite craquotte... 
C'est un oiseau de bonheur..les cris c'est surtout pour se rendre interressante ou l ematin quand elle voit que je pars. Mais je sais que la journée elle ne fait aucun bruit car sur le week de la pentecote il y a eu du monde au camping et les voisins m'ont fait des compliments comme quoi mon chien "max" labrador et Lorine étaient bien sage...Alors pas d'appriori..ce qu'elle veut surtout c'est etre en liberté!!!

Amitiés.
MC smileys couleurs :bon-journee:
Image IPBImage IPB Image IPB

#7 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 12 mai 2010 - 20:44

Bonsoir,

Votre avis sur les tricolores en erythrothorax svp ?
:ermm:
Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#8 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 12 mai 2010 - 21:33

Bonsoir,
Les seuls que j'ai pu voir criaient et ne se laissaient pas approcher, ce sont des beaux oiseaux, mais je ne connais pas assez pour dire quoi que ce soit.
Image IPB

#9 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 16 juin 2010 - 20:43

:bonsoir:
Je suis à la recherche un couple de Lori sombre. Auriez vous un conseil, une recommandation ?

:nuit:

Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#10 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 16 juin 2010 - 20:51

Tu connais Kurt ? (je ne suis pas certaine de l'orthographe)

Image IPB

#11 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 22 juin 2010 - 21:12

:no: :no:
Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#12 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 07 juillet 2010 - 21:26

:bonjour:

:la classe:
:victoire:

Miniature(s) jointe(s)

  • P7060053.JPG

Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#13 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 07 juillet 2010 - 21:35

Ce sont des quoi ?  ;D
Image IPB

#14 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 08 juillet 2010 - 22:51

2 petits Swainson ! :bye:
Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#15 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 09 juillet 2010 - 07:11

:petit coeur: tu vas les EAM ?

Image IPB

#16 bppilote

bppilote
  • Membres
  • LocalisationVal d'Oise

Posté 09 juillet 2010 - 17:11

:bonjour:

Moi non mais un autre éleveur. :petit coeur:
Bons Vols à eux et Bon jour à tous !
  Image IPB

#17 tstrauli

tstrauli
  • Membres
  • LocalisationSuisse

Posté 26 août 2016 - 16:12

Les Loris de taille moyenne, plus de 30 cm présentent des caractéristiques de couleurs différentes, mais ayant une structure morphologique commune :

- Corps robuste et compact, légèrement plus trapu que chez les autres Loris,
- Queue légèrement plus large et plus plate.

 

​Je serais intéressé par un loris de taille moyenne, plus de 30 cm 

Pouvez vous me dire lesquels ils sont et me dire la manière dont ils vivent mangent et si il peuvent s'entendre avec des gris du gabon


gb-geneve.pnggb_grisgisele.pnggb_grisloris.pnggb-fille.png

#18 Ghislaine

Ghislaine
  • Administrateurs

Posté 26 août 2016 - 16:45

Les loris ont des cris puissants, il n'est pas certain que les voisins supportent le cri.

Les fientes sont très liquides et il est impératif d'avoir un support facilement lavable, autre que la cage, car les fientes peuvent gicler à plus d'un mètre.

Sur les murs c'est hyper collant, et acide, cela arrive même à ronger le bois.

Une cage facile à nettoyer, un fond de cage pratique d'accès, sinon, on connait la galère.

Le lori aime voler, mais en liberté, il n'a pas peur de décorer les chaises, tables et autres de leurs fientes fréquentes.

 

Sinon, c'est un oiseau merveilleux, il est super gentil, EAM il ne pince jamais très fort, très joueur, il peut parler.

Ils adorent les caresses, câlins, et provoquent souvent le jeu.

Ils aiment beaucoup l'eau, et n'ont pas peur de vider, abreuvoir, baignoire, et tout ce qui contient de l'eau dans la cage et sur le sol au-delà du mètre autour de la volière.

Cela arrive tous les jours de mettre les fruits dans l'eau et se baigner dans cette mélasse...

 

Par contre, il doit avoir sa volière seul, surtout pas avec les gris.

Le lori se chamaille facilement avec les autres oiseaux, puis s'en va, mais hélas, les perroquets en général, n'ont pas le sens de l'humour, et cela devient très dangereux pour le lori.

 

Les Lorius, les Eos, les Trichoglossus sont vraiment très faciles à détenir... Si on a la pièce et les murs qui vont avec, c'est à dire facilement lavable.


Image IPB

#19 tstrauli

tstrauli
  • Membres
  • LocalisationSuisse

Posté 26 août 2016 - 16:57

Merci c'était juste un renseignement
gb-geneve.pnggb_grisgisele.pnggb_grisloris.pnggb-fille.png

#20 Véronique

Véronique
  • Membres
  • LocalisationItteville (91)

Posté 26 août 2016 - 17:56

J'adore lire !!! :-)

 


iledefrance.gifgb_albacacahuete.pnggb_chattechipie.pnggb-doguarda.pnggb_garcons.pnggb-amant.png





1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)


    Google (1)